En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques. En savoir plus

Le Blog Berry's Pictures

>

Vie associative

Berry’s Pictures et une année de sommeil

L’âme de Berry’s Pictures s’est un peu éteinte durant cette année 2023. Pour la première fois depuis la création du collectif, rien n’a vu le jour sur nos réseaux. Pourtant, beaucoup de choses se trouvent dans les cartons. Bien que nous soyons toujours sur la post-production, notre prochain court-métrage prend du retard. Il ne sortira pas en 2023, comme nous l’annoncions dans notre blog. Dans cet article, nous prenons le temps d’en parler avec vous.

Si vous lisez cet article, c’est que vous connaissez sans doute notre histoire et vous vous y intéressez. D’abord un projet de fin d’étude, Berry’s est devenu un ensemble de petites histoires et de croisement de chemin d’artistes. Berry’s Pictures - empruntant le Berry dans son nom, soit la racine des membres du bureau associatif, a aussi voyagé en France. Né à Blois, avant de prendre véritablement vie à Nevers pour se retrouver partagé dans la France entière… ce projet a vu tant de visages et tant d’idées !

Depuis sa création, 7 années se sont écoulées. Depuis le début, nous avons essayés de donner vie à un maximum d’histoires. Nous avons parfois produit avec les moyens du bords, parfois avec peu d’expérience. C’est ainsi que nous avons produits la série “Les Tokés’up”. D’autres fois, nous nous sommes donnés un coup d’accélérateur en nous entourant de professionnels (comme avec “La Loi Sans Moi”). Certaines fois, nous étions frustrés de ne pas avoir pu faire plus sur certaines histoires (pas de saison 2 des Tokés’up). D’autres fois, nous étions tous épuisés de trop en faire et d’aller trop loin, comme en faisant de Berry’s une vraie machine professionnelle dans son organisation (développement de Storywriters et Storywatchers). Ces dernières années, nous nous sommes donc retrouvés face à la limite du collectif: nous sommes une association et devons composés avec les limites techniques, humaines et devons faire avec de temps et nos contraintes professionnelles.

Ces dernières années, je me suis moi-même retrouvé épuisé et frustré, ces dernières années, au travers de Berry’s Pictures. Nous avons vécu de si belles choses… mais nous avons manqués de travailler sur autant de choses incroyables que se qu’il se trouve dans nos cartons. Nous avions eu beaucoup de temps d’avance sur certaines entreprises qui aujourd’hui dévoilent certains outils de production. Le soir après notre travail, travailler sur autant de projet pour Berry’s n’était plus viable, pour chacun d’entre nous. Il a fallut moins s’éparpiller et renoncer à recruter qui était une tâche compliqué avec notre modèle. D’abord, nous avons mis fin à nos outils en développement. Ensuite, nous avons dû nous recentrer autours des histoires et des vidéos. J’ai beaucoup perdu de moi, et j’ai été grandement découragé. Je ne voulais pas avoir travaillé sur tout cela pour rien, j’ai entraîné tellement d’amis dans cette aventure et beaucoup comptais sur moi pour que l’association perdure. Il a été difficile de dire au revoir à certains membres de l’association qui avaient lancés de très gros projets (autant scénaristiquement parlant que pour l’image).

C’est avec la volonté de ne rien abandonné que j’ai proposé de travailler sur un nouveau projet, différent cette fois. Nous avons tous beaucoup travaillés sur la série audio “Le 8ème Rituel” qui a redonné une sacrée quantité d’énergie et de bonnes ondes dans l’association. Le projet est tombé pile pendant les années Covid19, et son histoire je l’ai raconté dans cette vidéo. Paradoxalement, ce fut aussi le projet le plus ambitieux et le plus réussi de tous. Toute l’association (presque) s’est retrouvée sur la production et la post-production de l’œuvre. Nous n’avions jamais autant travaillés tous ensembles mains dans la main. Ce projet a apporté beaucoup de bien en chacun d’entre nous, je pense. Les prises de tête ont été nombreuses, aussi, mais c’est normal !

Dans cet élan, nous avons également tourné le court-métrage “Jean et Paul”, ce fameux court qui devait sortir en 2023 (2022, même, originellement). Le tournage s’est très bien passé, malgré certaines anecdotes qu’on vous racontera sans doute un jour.

Mais voilà, il ne verra pas le jour avant quelques mois, pour de toutes nouvelles raisons: nous manquons de temps car nous sommes désormais appelés à d’autres projets, cette fois professionnels.

D’abord, il y a celles et ceux qui ont eu leur première expérience de tournage grâce à Berry’s Pictures (c’est ma petite fierté) et depuis, ont quittés l’association pour en vivre leur vie. Il nous arrive d’ailleurs de nous prendre mutuellement des nouvelles. Certain(e)s nous ont même informés être intéressés de redonner un petit coup de main.

Et puis, il y a celles et ceux qui ne veulent plus forcément faire de cinéma ou qui veulent donner plus de temps à leur métier, celui qui leur permet d’arrondir les fins de mois plus compliqués que lors de la création de l’asso.

Berry’s Pictures est à l’heure actuelle composé des personnes qui travaillent activement sur le 8ème Rituel, mais certaines d’entre elles se trouvent dans l’un des deux cas de figures. Les autres, sont encore là pour leur amour pour le projet. Comme moi, comme Clément. Ce qui explique donc le retard de “Jean et Paul”, c’est que ce projet souffre de ce moment de bascule que nous vivons. Nous travaillons sur la post-production lorsque nous en avons le temps qui le permet. Avec certaines expériences passées, nous ne nous forçons pas à tenir des délais. Nous voulons être fier de cette histoire et je crois que c’est le cas, actuellement à ce stade de la production !

Par extension, nous ne pouvons plus accepter de projets extérieurs qui permettent pourtant de tenir la trésorerie. Malgré toute l’énergie que nous avons donnés par le passés pour renouveler l’équipe et nous entourer d’un maximum d’artistes et de techniciens autour de nous, c’est aussi le bureau associatif qui n’a pas pu évoluer non plus avec le temps.

Quel sera l’avenir de l’association, après la sortie de “Jean et Paul” ? Nous l’ignorons à ce jour. Peut-être prendrons nous le temps de faire renaître le projet, différemment. Pour le moment en tout cas, nous restons soudés. Nous allons prochainement faire une annonce qui nous l’espérons fera plaisir à celles et ceux qui nous connaissent au travers certains évènements magiques… et surtout, nous vous donnons rendez-vous en 2024 (promis) pour la sortie de Jean et Paul, un court métrage avoisinant les 20 minutes.