En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques. En savoir plus

Le Blog Berry's Pictures

>

Actualités

Berry's Pictures a 5 ans

A l'occasion du 5ème anniversaire de Berry's Pictures, voici une partie de l'histoire du collectif raconté sous le regard de Maxime, Président de l'association.

J'ai fais mes premiers pas dans le monde de l'auviovisuel grâce à un professeur dévoué et passionné rencontré lors de ma première année d'études à Blois. Ces années m'ont également permis de rencontrer d'autres étudiants : Jonathan, Laurine, Morgane, Amandine et Harmony, avec lesquels j'ai pu mener mes premiers projets. Originellement, Berry's Pictures naissait ce jour, le 15 février 2016. Ce n'était, ce jour là, qu'un nom et un logo fait en quelques heures, pour signer nos courts-métrages d'études. 

Le nom de Berry's Pictures était une idée d'Harmony, une amie très talentueuse avec une détermination qui a été un exemple et un moteur pour moi. Ce nom a de multiples inspirations et références. A la région dont j'étais originaire, le Berry, aux studios hollywoodiens, et sonnait un peu comme Bloomsbury, une maison d'édition et une ville britannique qui me parle particulièrement. 

Nous n'avions pas vraiment idée de ce que pouvait-être la suite de Berry's Pictures au-delà de nos deux années d'études. Mais de mon côté, intérieurement, je voyais l'occasion de débuter une toute nouvelle aventure qu'il fallait que je mène un peu plus loin. 

Après le DUT, je me suis installé sur Nevers le temps de quelques mois et cela m'a rapproché de Clément, un ami de toujours. Il terminait ses études en acoustique et commençait à entrer dans le monde professionnel. Au Lycée, on se retrouvait déjà quelques heures pour concevoir des petites vidéos qu'on tournait sur fond vert ou avec des pommes de terre (oui oui, des pommes de terre). Il m'a alors présenté à Alexandru qui avait un projet similaire. Il nous a rejoins et ensemble, nous avons réfléchi à emmener Berry's Pictures plus loin. Nous avons participé pour la première fois au Nikon Film Festival et nous nous sommes entraînés au 48HPF. 

Nous n'avions pas de moyen, mais une folle envie de créer. 

En parallèle, nous avons commencé à avoir chacun de notre côté de nouvelles opportunités. Il devenait de plus en plus difficile de tout lier, nos points de vues qui se transformaient et divergeaient. Dans nos vies respectives, beaucoup de choses ont changées également et nous ont fait nous éloigner. 

Nous étions en 2018 et je mettais de côté Berry’s Pictures. 

Ma vie était en train de changer. J’ai pu m’installer en Île-de-France pour travailler dans une société de production située à Paris, ce qui m'a permis de me rapprocher d’anciens amis. Au collège comme au lycée, je m’étais beaucoup impliqué dans des projets qui touchaient la culture : le journal du collège, mon blog dédié à l’univers d’Harry Potter, ma tentative de webradio, un blog dédié au cinéma… En allant sur Paris, j’ai pu rencontrer physiquement des personnes avec qui j’avais colaboré sur ces différents projets à distance. A ce moment-là, j’ai réalisé une chose qui a complètement changé ma vision de la création. J'ai eu envie de travailler et réunir toutes ces personnes qui s’étaient tournées vers le cinéma, le théâtre, le maquillage, le développement informatique, l’édition ou la publicité... Fonder un collectif. 

Clément (futur trésorier de l'association) était la première personne partante. Il avait toujours en tête l’idée de faire un collectif, et avait déjà réfléchi à une série de sketch en oneshot : les Tokés’up. Je me suis rapproché également de Valentin (Membre actuel du bureau) que vous avez vu dans à peu près toutes nos créations. Nous n’avions jamais véritablement perdu contact, mais les liens qui nous unissaient se sont solidifés une fois que je suis arrivé en Île-de-France. Il avait fait un bout de chemin en tant qu'acteur notamment dans des séries sur W9 ou dans un film aux côtés de Catherine Deneuve et il était partant pour reformer un collectif sous le nom de Berry’s Pictures. Il trouvait l’idée des Tokés'up géniale. 

Jonathan (Secrétaire), qui était initialement dans le club des 5, a été un peu plus long à convaincre. Déménageant régulièrement suivant ses différentes opportunités professionnelles, il n’était pas près à s’engager de suite. Mais nous avions commencé à écrire un film ensemble et Jonathan aimait bien aussi l’idée des Tokés’up. 

En juin 2019, nous avons matérialisé l’idée d’un collectif au travers d’une structure reconnue par l’Etat : une association. Dans le même temps, nous avons accueilli nos premiers membres : Manon (responsable de la communication) et Erwan (graphiste et photographe). Cette même année, vous avez pu découvrir les premiers épisodes des « Tokés’up » : « Sofa With Love » et « Sushi Bomb » qui ont reçu un accueil chaleureux. Deux petites histoires courtes, simples mais où nous avons mis beaucoup d’amour – et d’humour. 

Depuis nous nous sommes un peu plus professionnalisés avec des productions pour d’autres associations et organismes tels que Magical Events ou la Fédération du Quidditch Français. Nous avons produit des petits courts-métrages pour des concours (48HFP Paris 2020, concours « Fais un film ») et réalisé notre première production (« La Loi Sans Moi ») pour une réalisatrice indépendante du collectif, Claire Bottalico. Plusieurs fictions ayant pour thème l'enfance, l'amitié et les légendes sont également en développement. 

Notre ligne artistique s’est affirmée et petit à petit au fil des rencontres et des projets, le collectif a grandi. Nous avons accueilli de nouveau membres : Marion (compositrice), Baptiste (scénariste), Jeanne (réalisatrice), Simon (auteur de la série audio « Le 8ème Rituel » qui est en production), Coralie (assistante réal), Isaure (monteuse), Jérémy (régisseur), Ophélie (assistante réal et monteuse), Aymeric (chef opérateur), Antoine (scénariste), Etienne (technicien), Amélie (ingénieure du son), Quentin (assistant de production), Tiffany (chargée de communication) et Narmina (chargée de communication). Grâce à tous ces profils, la fiction a pris de plus en plus de place dans le collectif, pour faire naître les courts métrages à venir. 

Nous nous sommes tournés également vers des outils numériques nous aidant à mieux nous coordonner ou échanger autour des projets. Je suis heureux de pouvoir refaire équipe avec Morgan, devenu aujourd’hui développeur. Ensembles, nous travaillons sur un outil fait maison, permettant de gérer toutes nos productions : Storywriters. Né au départ comme une petite extension de notre site internet, c’est devenu un véritable outil pour Berry’s Pictures. Grande plateforme gérant nos plannings de productions, nos documents, mettant en contact tous nos partenaires, techniciens et acteurs ; elle évolue sans cesse de ce que nous apprenons sur les tournages. 

Beaucoup de choses magnifiques se profilent devant nous. Berry’s Pictures n’est plus seulement qu’une petite bande de potes qui voulaient faire des créations entre eux. Ce sont des amitiés qui naissent et des envies cinématographiques qui s’affirment. Berry’s Pictures a 5 ans et ce n’est que le début. Le meilleur s’ouvre à nous. En cette 5ème année, Berry’s Pictures va de nouveau se transformer et devenir plus ambitieux. 

Nous avons encore beaucoup de pages à écrire. J’ai hâte de reprendre l’écriture de mon court-métrage et de le partager aux autres du collectif avant de vous le présenter. Mais surtout de voir ce que nos prochaines productions vont donner et de rencontrer de nouvelles personnes avec qui travailler.  

Joyeux anniversaire Berry’s Pictures. Un immense merci à nos trois mécènes Cécile, Anne et Claude, à l’ensemble des membres du collectif et à toutes les personnes qui nous soutiennent jour après jour dans nos vies et dans Berry’s.